Le lys ensanglanté

Vincent est un ami scénariste (il écrit pour France Inter, par exemple) et réalisateur. Il a un projet de série et a demandé avec quel logiciel il pourrait mettre du sang sur une fleur de lys.

J’ai proposé Gimp (gratuit) ou Photoshop (payant). Simple : Il met des gouttes de sang en png avec fond transparent sur son lys, il enregistre, et voilà !

Finalement, comme j’ai Photoshop, nous en avons discuté davantage. Ce que je ne comprenais pas, c’était son histoire de lys en forme de dague, parce que pour moi, une fleur de lys, c’était ça :

Comment tu fais une dague avec ça ? Je te mets autant de taches de sang que tu veux mais c’est beaucoup de travail pour en faire une dague ! J’ai contacté ma sœur qui est spécialisée dans la décoration florale, et pour elle, c’était si clair !

Bon, j’attendais un e-mail de l’associé de Vincent qui avait les images avec lesquelles travailler. Voici ce que je reçus :


Ah ! la fleur de lys ! J’étais loin !

Modifier la fleur de lys, détourer des taches de sang et en placer sur la fleur.

Je leur ai envoyé ce premier jet pour avoir leur avis.

Ah bon ! Bon, ben tant mieux !■

Tu as apprécié cet article ? Tu peux le faire savoir en cliquant sur le pouce vert, ça me permettra de m'en rendre compte, merci.
0
Blog
Réalisations
Qui Quand Quoi Où
Newsletter
Contact
Légal