Ces demi-auteurs

Quand tu achètes un livre signé d’une jeune fille qui raconte comment elle s’est sortie de la drogue pour que son témoignage protège ou délivre d’un fléau dévastateur, tu y vois un beau geste ? C’est que ta crédulité ou ta naïveté a besoin de lire mon expérience.

En 2013, sur le tournage d’une émission produite par ITV Studios pour TF1 qui a duré une semaine, j’étais souvent en compagnie d’une jeune femme sympathique. Elle me disait souvent que je lui faisais penser à son père, j’aimais bien ça. Elle n’en était pas à son premier tournage, j’ai vite compris qu’elle essayait de réussir, de se trouver une voie dans le show business. Elle avait « joué » nue dans un clip de La Fouine, fait mannequin pour des magazines et une publicité pour la lutte contre le cancer (parce que « Martine, 45 ans, décédée d’un cancer » des fesses s’appelle en fait Sylvie, elle a 38 ans, est secrétaire et pète la forme, sache-le), tenté un truc dans la « musique », etc. Elle s’était aussi ridiculisée chez Cauet – une affaire très triste.

Donc apparemment elle m’aimait bien, on restait en contact. Après le tournage, elle a écrit un livre, moi aussi. Elle avait une stratégie pour jouer avec les algorithmes d’Amazon par exemple. Niveau stratégie et tissage de réseau pour arriver à ses fins, elle est douée, c’est certain. Si bien qu’elle a été éditée par Gallimard. À un moment donné, je me suis demandé : « Mais, Landry, quelque chose cloche, es-tu jaloux ou quoi ? » Alors j’ai analysé la situation et non, je n’étais pas jaloux mais oui, quelque chose clochait. Et elle m’a envoyé un message qui a éclairé la dissonance :

"La 2e réécrite avec un mec de chez Gallimard qui a 40 ans de métier"

"(…) et se vendre un max"

J’en ai fait part à un ami qui m’a fait un compliment qui me touche beaucoup :

Effectivement, je voulais juste réaliser quelque chose de sincère, comme un ami qui raconte une histoire à un ami. Il a été édité, ça fait partie de mon histoire, je l’assume, je ne le retoucherai pas pour plaire ni pour que ça se vende plus. Ce n’est pas une fermeture à l’amélioration, d’autres ouvrages diront quel auteur je suis. Et ce n’est pas un livre qui a déplu, loin de là.■

Tu as apprécié cet article ? Tu peux le faire savoir en cliquant sur le pouce vert, ça me permettra de m'en rendre compte, merci.
2
Projets liés à cet article :
Un albatros !
Blog
Réalisations
Qui Quand Quoi Où
Newsletter
Contact
Légal